candidat au patrimoine mondial de l'Unesco S'abonner

Spacer

 

 

 Vidéo explicative du professeur Jean-Marc Lardeaux, géologue, Enseignant-chercheur à l’Université de Nice/Sophia-Antipolis, membre du Conseil scientifique du Parc national du Mercantour et qui a énormément contribué à l'élaboration du dossier d'inscription des "Alpes de la Méditerranée" à la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Cette présentation explique qu'il s’agit d’un système géologique unique et d’importance exceptionnelle pour l’étude de la géodynamique de la terre. En effet, les « Alpes de la Méditerranée » présentent un exemple unique, d’une chaîne de montagnes non encore érodée (les Alpes), toujours active, qui est sectionnée transversalement par l’ouverture postérieure d’un bassin océanique (la Méditerranée occidentale). Cet exemple permet de compléter la vision générale du fonctionnement de la dynamique terrestre. Il est un témoin exceptionnel de la tectonique mondiale dans la mesure où il améliore de façon significative notre compréhension de l’histoire de la Terre. Le Bien proposé est également exceptionnel et unique car il offre sur un seul territoire de dimensions réduites, la réunion d’attributs géologiques résultant de la succession de trois cycles géodynamiques « dit de Wilson » témoignant d’une l’histoire géotectonique continue, au cours des derniers 400 millions d’années.

 

Vendredi 23 février dernier, à Cuneo en Italie, le Ministre de l’Environnement, Monsieur Gian Luca Galletti, a annoncé officiellement le dépôt du dossier de candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO «Les Alpes de la Méditerranée ». Ce projet s’inscrit dans les Biens naturels, et plus précisément sous le critère d’une spécificité tectonique géologique.

 

La signature du dossier final "des Alpes de la Méditerranée" avant son dépôt au secrétariat permanent de l’UNESCO, le 24 janvier à la Fondation Albert II de Monaco entre Son Excellence Monsieur Bernard Fautrier , Ministre plénipotentiaire chargé de missions auprès du Ministre d'État, Administrateur délégué Fondation Prince Albert II de Monaco et Monsieur Paolo Salsotto, Président du GECT, parc européen Alpi Marittime-Mercantour.

 

 

Les partenaires du projet de classement des « Alpes de la Méditerranée » au patrimoine mondial se sont réunis au siège du Parc Alpi Marittime à Valdieri en Italie pour la finalisation du dossier de candidature.

Ce dossier a été transmis au secrétariat de l’UNESCO pour un premier avis sur la forme et les pièces, mais pas sur le fond.

Le dépôt définitif du dossier se fera en janvier 2018.

 

L'Assemblée transfrontalière du Parc européen Alpi Marittime Mercantour s'est réunie le 24 mars 2016 à Vernante sous la présidence de M. Charles-Ange Ginésy.

Vendredi 27 novembre 2015, le Département des Alpes-Maritimes va devenir le nouveau co-candidat officiel de la candidature UNESCO « les Alpes de la Méditerranée » conduite par le Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT).


Le 10 juin dernier, une délégation transfrontalière a été auditée par une commission de l'UICN France (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), sur la Valeur Universelle Exceptionnelle (V.U.E.) des Alpes de la Méditerranée.

 La Citadelle de Villefranche-sur-Mer a été, mercredi 21 octobre 2015, le théâtre d’échanges, de retours d’expériences, de témoignages d’experts des biens naturels européens (Suisse, Autriche, Italie) classés à l’UNESCO, aux acteurs de la candidature des Alpes de la Méditerranée.

Le dossier est passé devant les experts de l'UICN pour la deuxième fois pour la Valeur Universelle Exceptionnelle des Alpes de la Méditerranée.

S'abonner aux actus

Je soutiens la candidature des Alpes de la Méditerranée à l'inscription sur la Liste du Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO et je m'abonne aux actualités.